"Food is Medicine" est plus qu'un slogan.

Vue d'ensemble de malnutrition

La malnutrition se caractérise par un apport insuffisant, excessif ou déséquilibré en calories, en protéines et en d’autres nutriments. Dans la pratique clinique, c’est la dénutrition, soit un apport insuffisant en énergie, en protéines et en d’autres nutriments, qui est au centre des préoccupations. La dénutrition a des effets sur les tissus de l’organisme, les capacités fonctionnelles et la santé en général. Chez les patients hospitalisés, la dénutrition est souvent compliquée d’affections, d’infections et de maladies aiguës (par exemple, un trauma), qui causent de l’inflammation. De telles complications aggravent l’état de dénutrition et rendent plus difficile de régler le problème en raison de changements physiologiques importants et de besoins nutritionnels accrus, en présence d’une diminution de l’appétit.

D’après AW McKinlay: Malnutrition: the spectre at the feast. J R Coll Physicians Edinb 2008:38317–21.


Recommandations pour offrir les meilleurs soins nutritionnels

  1. Rendre les protocoles de dépistage normalisés obligatoires dans les hôpitaux canadiens

  2. Assurer la participation d’une équipe interdisciplinaire dans le processus de soins nutritionnels commençant par un dépistage du risque nutritionnel, puis comprenant une évaluation globale subjective et une évaluation nutritionnelle complète ainsi que l’élaboration d’un plan de soins nutritionnels par une diététiste
  3. S’assurer que le personnel (infirmières et services alimentaires/nutritionnels) offre des soins nutritionnels axés sur le patient cohérents avec le plan de soins nutritionnels et respectant l’heure des repas protégée
  4. Établir une norme nationale pour la planification des repas afin que la nourriture offerte dans les hôpitaux soit de qualité et que les services alimentaires fournissent les nutriments adéquats pour combler les besoins des divers patients, comme cela est indiqué dans leur plan de soins nutritionnels
  5. Renseigner les administrateurs, les médecins, les infirmières et les professionnels paramédicaux des hôpitaux sur la nécessité d’intégrer les soins nutritionnels dans le cadre d’une pratique interdisciplinaire de qualité
  6. Utiliser efficacement les suppléments nutritionnels oraux, l’alimentation entérale et l’alimentation parentérale pour prévenir et (ou) traiter la malnutrition

Téléchargez la version complète de la démarche INPAC

download

Télécharger

Joignez-vous à la communauté de l’INPAC

Vous avez des questions, des idées ou des réflexions au sujet des changements que vous désirez apporter? Vous aimeriez échanger avec les autres afin d’apprendre de leur expérience? Joignez-vous à la communauté de pratique de l’INPAC, pour que nous puissions tous apprendre ensemble.

Écrivez à info@nutritioncareincanada.ca si vous désirez vous joindre à notre communauté de pratique.

twitter facebook youtube

logo logo

Contactez info@nutritioncareincanada.ca si vous souhaitez vous joindre à la communauté de pratique.

© 2018 Groupe de travail canadien sur la malnutrition

^